JOBS125 CV125 REF125 LETTER125
Log in
 

Les ENSA (Ecole Nationale Supérieure d'architecture) à l'évaluation... Le dossier

Initiée depuis quelques années, les établissements publics d'enseignement supérieur doivent se soumettre à l'évaluation par un organisme agrée nommé AERES. Lancée en plusieurs vagues, certaines ENSA ont vu leurs capacités évaluées courant 2010, alors que d'autres sont en cours d'évaluation.

La réforme dite “LMD“ est sensée substituer l'antique DPLG à l'acquisition progressive d'un savoir sensé mettre à niveau l'enseignement de l'architecture en France vers ce qui se fait déjà à l'étranger. Le point faible pour le moment et le “D“, la “doctorance“ ne s'improvise pas dans un cursus d'enseignement depuis longtemps coupé de l'Université.

Projeteurs ou concepteurs ? 

La “culture du Projet“ a été pendant très longtemps une force, mais en fabricant des techniciens du projet, elle a participé à un appauvrissement de la crédibilité de l'architecte, en l'isolant, face à des enjeux de plus en plus multipolaires et politisés, à l'heure ou de nombreux acteurs prétendent se saisir des enjeux urbains.

Trois rapports sont en ligne sur les premières écoles évaluées. L'ENSA Versailles, et l'ENSA Marseille, et l'ENSA Villette.

Si Versailles est mondaine et People, elle ne rencontre pas les mêmes problèmes que l'ENSA de Marseille excentrée sur un campus et dont le rapport pointe le manque d'ambition en recherche et développement, ambition se limitant pour l'essentiel à trouver des locaux qui la rapprocherait du centre ville.... Ce qui en dit long sur l'embourgeoisement revendiqué d'un corps enseignant inégalement partagé entre Titulaires faisant relativement peu d'heures annuelles mais étant bien rémunérés et bénéficiant d'une stabilité assurée... et vacataires, au statut précaire, faisant un nombre d'heures non rémunérées conséquent, tout en assurant l'intendance.

L'analyse et la suite de cet article sont réservés aux abonnés payants de la E-Lettre : Abonnez-vous ici

Dernière modification lelundi, 20 février 2012 00:13

Laissez un commentaire

Il vous est demandé de respecter la netiquette et les lois en vigueur en France sur la liberté d'expression et ses limites.
Tout manquement entrainera le blocage A VIE de votre adresse IP

JOBS125 CV125 REF125 LETTER125